Interclubs Adultes du 19 Novembre 2017

Le débriefing de ce deuxième week-end d’interclubs , c’est maintenant :

  • L’équipe A ( Nationale 1 ) , en partant pour Cherbourg-Octeville ,  avait pour objectif  de remporter une victoire contre Lisieux,  puis de tenter une performance face à Gonfreville L’Orcher , un des favoris de cette année :
  1. Première ronde le Samedi face à Lisieux. L’équipe , bien consciente de l’importance que représentait ce match , gère bien la pression en gagnant 4-2. Les points sont ramenés par Tangi Migot , Alexandre Bouget , Simon Le Marec et Raphaël Lemasle.
  2. Deuxième ronde le Dimanche face à Gonfreville L’Orcher. Favori  sur un seul échiquier , l’équipe a su une nouvelle fois renverser la tendance ( comme la ronde face à Rueil-Malmaison ) en égalisant face à leurs adversaires avec un score de 3-3 !! Les points sont gagnés par David Najart , Raphaël Lemasle et Bastien Bourgois.

A noter l’excellente performance qu’a réalisée Raphaël en gagnant ces deux parties ce week-end dont une où il était l’outsider.

A l’issue de ces 4 premières rondes , Tangi Migot et ses joueurs réussissent à se classer à la moitié de tableau , soit 6ème sur 12. Félicitations

Week-end du 18 Novembre 2017 : Nad-Titus Petre , David Najart , Mathilde Josse , Bastien Bourgois , Raphaël Lemasle , Simon Le Marec , Tangi Migot et Alexandre Bouget.

  • L’équipe B ( Nationale 3 ) recevait à domicile l’outsider de la saison , le club de Vitré. L’équipe de Vitré est renforcée par rapport au précédant match et la rencontre s’annonçait équilibrée, ce qui fut le cas, notre équipe s’impose avec un faible écart 3-2 !! Les points sont remportés par Cyrille Safa , Jean-Marc Illien et Briac Denizet.

A noter l’excellent début de saison que réalise Cyrille Safa , en ayant gagné ses deux parties contre des adversaires mieux classés.

A l’issue de ces deux premières rondes , l’équipe coachée par Raphaël Lemasle se classe 4ème sur 12. Félicitations

Dimanche 19 Novembre : Daniel Cozic , Iwan Ellien , Cyrille Safa , Briac Denizet , Alain Luco , Thierry Jubin , Yann Coent , Bernard Cloarec et Erwan Jubin

  • L’équipe C ( Départementale ) faisait sa rentrée à domicile , contre Yffiniac C. Favoris , l’équipe gagne 4-1 même si le match était quasi gagnant d’avance car en manque d’effectifs , Yffiniac C  est forfait sur les deux derniers échiquiers.

A l’issue de ces deux premières rondes , l’équipe dirigée par Baptiste Le Neutre se classe 3ème sur 6 , en ayant jouée qu’une ronde par rapport aux autres équipes , qui elles , en ont jouées 2.

 

En conclusion , le bilan de ce week-end est superbe , avec 3.5/4 dont notamment le petit exploit qu’a réalisée l’équipe A. Suite des rencontres le week-end du 2 Décembre :

  • Guingamp – Poitiers-Migne Echecs , Echiquier de l’Erdre – Guingamp
  • Guingamp B – Arradon , à Arradon
  • Saint-Barnabé – Guingamp C

NB : En plus des deux matchs à domicile , le club accueillait la rencontre Quimper 2 – Rennes Paul Bert 2 ; il y avait donc un total de 40 joueurs présents ce dimanche. Merci au club de dessin d’avoir accepté l’emprunt de ses locaux afin d’accueillir la rencontre départementale , merci à la bibliothèque d’avoir prêté des chaises et des tables et un grand merci à notre Bernard Cloarec , qui a géré l’arbitrage tout au long de l’après-midi 🙂

Fin de saison et rentrée 2020

La saison 2019-2020 se conclue ce samedi 4 juillet 2020. Suite à la crise sanitaire, nous avons dû fermer le club au public pendant près de 4 mois, de nombreuses compétitions, tournois et événements ont été annulé.

Cette période a marqué les esprits, Même si en Europe l’épidémie perd du terrain certaines choses ont changé et on ignore encore dans quelles conditions la vie reprendra la rentrée prochaine.

Nous ouvrirons le club dès le mardi 1er septembre à 18h00, sous réserve des contraintes liées à la crise.

Nous serons présent au forum des associations à Kergoz.

Vous pouvez suivre toute l’actualité échiquéenne sur le site fédéral : http://www.echecs.asso.fr/

Dans l’espoir que tout rentre dans l’ordre d’ici là, nous vous souhaitons à tous un bel été !


Notre club en demi-finale du championnat de France online

Sur le site chess.com, des tournois sont organisés à l’image de ceux sur le site Lichess. Plusieurs joueurs ont pris l’initiative de créer interactivement notre club afin de participer à des tournois par équipes. Je vous laisse découvrir l’article rédigé par Ronan :

Le confinement ayant mis fin prématurément de la saison d’interclubs, le site chess.com proposait une alternative en créant une nouvelle compétition par équipe sur internet. Au départ de ces interclubs en ligne on trouve 12 équipes de 8 joueurs réparties en 2 groupes. Guingamp est placé dans la poule B avec Clichy, Sainte-Foy, la team Blitzstream, Cergy et Nantes. Chaque rencontre se joue en 3 mini-matchs à différentes cadences.

L’équipe guingampaise est un savant mélange de jeunesse et d’expérience avec la présence des vieux briscards de la Nationale 1 (Alexandre, Bastien, David, Corentin, Raphaël, Ronan, Tangi) et de certains des plus grands espoirs du club (Camille, Dorian, Oliver). Nous pouvons aussi compter sur la présence de deux renforts extérieurs comme la compétition le permet. Il s’agit des anciens guingampais Pierre Bailet et Jean-François Jolly. Tous les ingrédients étaient réunis pour un feu d’artifice sur l’échiquier lors du coup d’envoi le 11 avril.

Les premiers matchs sont serrés mais ne tournent pas à notre avantage avec deux défaites 2-1. Pour espérer la qualification, il faut finir fort. C’est chose faite avec une conclusion en boulet de canon : trois victoires 3-0 qui permettent à Guingamp d’accrocher la 2ème place du groupe et de se qualifier pour les demi-finale contre le premier de la poule A.

Rendez-vous samedi 16 mai à 20h30 sur chess.com pour la demi-finale contre Cannes !

Le lien chess.com vers le club de Guingamp : https://www.chess.com/club/echiquier-guingampais

et vers le Championnat de France des Clubs Online : https://www.chess.com/fr/news/view/calendrier-et-reglement-9

Dame contre pion sur la 6ème rangée

Il arrive souvent que notre adversaire conserve un pion en finale, on peut croire qu’avec une Dame contre un pion est facile à gagner, mais ce n’est pas toujours si simple quand notre Roi est éloigné et que le pion est presque arrivé à la promotion.

Voici 2 situations ou les blancs doivent gagner, mais comment ?

Pour le diagramme ci-dessus le concept est simple, si la Dame se trouve de devant le pion le Roi ne pourra pas le soutenir.

1.Da5+! Rd3 2.De1 et la Dame tient le Roi à l’écart tout en empêchant le pion d’aller à promotion, il ne reste plus qu’à rapprocher notre Roi.

2…e2 3.Rc6 Re3 4.Rc5 Rd3 5.Rd5 Re3 6.Rc4 Rf3 7.Rd3 et le pion est perdu.

Ici les choses se compliquent un peu, on ne pourra pas investir la case h1 comme dans l’exemple précédent. Il convient cependant d’empêcher le pion d’atteindre la 7ème rangée, pour éviter de faire pat.

1.Dg5+ Rh1 si le Roi va en h2 il nous facilite la tâche 2.Dg4 oblige 2.Rh1 qui perd le pion.

2.Dd5+! Rg1 3.Dd4+ Rh1 De4+ l’idée étant de chasser le Roi vers h2 ou g1, les échecs répétés empêchent aussi le pion d’avancer.

4…Rg1 5.Dg4+ Rh2 6.Rc7 et le Roi est contraint d’abandonner son pion.

Fou contre Dame

Dans cette finale il faut, comme d’habitude essayer de mater le Roi, mais il lui reste une pièce pour l’aider, le Fou, ce qui va rendre la solution plus difficile !

Trait aux noirs

Solution : l’idée générale consiste, une fois la promotion de la Dame effectuée, d’aller enfermé le Roi adverse sur un bord de l’échiquier. On utilisera la technique de la boîte. Pour y réussir, Notre Roi et notre Dame doivent coopérer.

1…a1=D il faut d’abord faire Dame, sinon le Fou se placera sur la case g7 pour la capturer.

2.Fd6 Rd3 on active notre Roi son aide est précieuse, on vise la case e4 avec notre Roi. On essaie de prendre le milieu pour que l’autre Roi se dirige au bord

3.Rf5 Df1+ Le roi ne peut plus progresser, on joue maintenant la Dame pour gagner de l’espace.

4.Re5 De2+ pour aller ensuite sur la case h5 prendre la rangée du Roi.

5.Rf5 Dh5+ et le Roi blanc doit reculer

6.Rf6 Re4 7.Ff8 le Fou essaie de rester proche de son Roi pour ne pas être capturé à cause d’une fourchette.

7… De5+ 8.Rg6 De8+ menaçant à la fois Roi et Fou.

9.Rg7 Rf5 10.Fa3 Dg6+ 11.Rh8 si 11.Rf8 Re6 suivi de 12…Df7,mat.

11…Re6 12. Fe7 Rf7! Surtout ne pas prendre le fou, sinon c’est pat

13.Ff8 Dg8 #


Compétition ; Annulation et concertation ?

Aux dernières nouvelles, toutes les compétitions qui n’ont pas d’incidences sur les championnats, telles que les coupes Loubatière, 2000, de la Parité sont annulées.

Les championnats interclubs prévus en mai et juin seront soit reportés ou annulés, les clubs sont concertés et une décision sera prise très rapidement.

Concernant les championnats de France ils sont pour le moment maintenus

Toutes les informations sur le site fédéral :

http://www.echecs.asso.fr/Actu.aspx?Ref=12604

L’opposition

L’opposition, une finale déjà vue en cours, elle correspond au « niveau 6 » sur la fiche des niveaux. C’est l’une des bases fondamentales du jeu, il est donc important de bien la maitriser.

Au début d’une partie d’échecs, il est fortement conseillé de faire le roque afin de mettre le Roi en sécurité. On cache le Roi pour éviter qu’il ne se fasse capturer facilement.

Cependant au cours de la partie et au fur à mesure que l’échiquier se vide, l’importance du rôle du Roi va croître, en fin de partie sa participation au combat est essentielle.

L’opposition est une technique qui va permettre d’appuyer les pions pour les accompagner à la promotion ou, au contraire, empêcher celle-ci. Dans tous les cas, le rôle du Roi est déterminant !

Il y a 2 techniques d’opposition, directe et indirecte.

L’opposition directe :

Quand les Rois sont séparés d’une seule case, c’est de l’opposition directe. Prendre l’opposition c’est empêcher l’autre Roi de passer. Si par exemple le Roi blanc souhaite se rendre sur la 8ème rangée, si c’est à lui de jouer il n’y parviendra pas, car le Roi Noir va se mettre en face de lui 1.Rf3 Rf5 2. Rg3 Rg5… Dans cette situation le premier qui joue perd l’opposition.



L’opposition indirecte :

On parle d’opposition indirecte lorsque les Rois sont séparés de plusieurs cases.

Lors de l’opposition directe, les Rois ne sont séparés que d’une case et c’est celui qui doit jouer qui perd l’opposition. Le chiffre 1 est impair (il ne peut pas être divisé équitablement par 2), dans le cas d’une séparation d’un chiffre impair de case (1,3,5,7…) celui qui joue perd l’opposition.

En conséquence, lorsqu’il y a un nombre pair de case (2,4,6…), celui qui joue prend l’opposition.

Dans le diagramme ci-dessus, 6 cases séparent les Rois, à noter qu’ils sont sur la même colonne, une autre règle s’applique (nous verrons ceci dans un autre cours) lorsque les Rois ne sont pas sur la même colonne, rangée ou diagonale.

6 est un chiffre pair, donc celui qui joue prend l’opposition en progressant sur la même colonne. Par exemple 1.Rd2, les blancs prennent l’opposition.

Si on continue on se retrouve en opposition directe, 1…Rd7 2.Rd3 Rd6 3.Rd4 et le Roi noir n’aura pas d’autres choix que de s’écarter. Laissant l’autre Roi se diriger vers son camp.


Maintenant un cas concret :

Dans cette situation, c’est gagnant pour les blancs au trait, si c’est aux noirs de jouer ils peuvent annulés. L’opposition est la clé du problème, à vous de jouer !

Solutions :

Les blancs jouent :

Dans cette situation il ne faut surtout pas avancer le pion, ici c’est le Roi qui doit d’abord progresser et gagner du terrain pour ensuite avancer le pion.

L’opposition permettra au Roi blancs de progresser vers le camp noirs et de gagner des cases, premier objectif du Roi blanc la case d4 !

La suite en vidéo

Les noirs jouent :

Ici il s’agit d’obtenir une partie nulle, le Roi noir vise la case d5, mais attention il devra s’en rapprocher et y arriver au moment ou le Roi blanc se place sur la case d3 pour prendre l’opposition.

Par exemple 1…Rd7 2.Rc2 Rd6 3.Rd3 Rd5 et l’opposition est prise.

Mais attention, les blancs peuvent ruser en perdant un temps et arriver sur la case d3 après que nous soyons arrivés en d5 afin de prendre l’opposition

1…Rd7 2.Rc2 Rd6 3.Rc3! Le roi Blancs cherche à arriver le dernier sur la colonne « d », si il y parvient il prendra l’opposition et permettra le gaine de la partie.

3.Rc5 ! Nous perdons un temps à notre tour et nous prenons l’opposition sur la colonne « c ».

4.Rd3 Rd5 et la position revient sur celle souhaitée.

Après 5.Re3 Re5 6.d4+Rd6 7.Rd3 Rd5 la suite de la position en vidéo

Rapide de Guingamp

Notre tournoi rapide est prévu le dimanche 24 mai 2020 à l’espace Pierre Yvon Trémel à Guingamp, en raison de la crise sanitaire son organisation dépendra des mesures prisent par le gouvernement.

Toutes les information et la possibilité de s’inscrire en ligne via notre page dédiée à l’événement sur ce lien : http://www.echiquierguingampais.com/?p=2425&preview=true

Nous espérons de meilleurs nouvelles et que l’on se retrouve autour d’un échiquier prochainement !

Dame contre pion-tour

Certaines finales, même Roi/Dame contre Roi/pion ne permettent pas d’obtenir le gain, ça peut être le cas lorsque les pions sont sur les colonnes tours (a et h) ou les colonnes fous (c et f).

Dans cette situation on pourrait penser qu’il est impossible d’obtenir le gain, pourtant les blancs jouent et gagne, à vous de jouer !

Habituellement un pion-tour sur la 7ème rangée fait nulle contre la Dame. Ici il y a une technique astucieuse qui permet le gain :

Rg6 (et non Rh6?? qui fait pat). Ce coup permet d’approcher le Roi en évitant le pat.

1…Rg2 2.RF5+ et notre Roi est désormais suffisamment proche pour aider la Dame à mater, même si les noirs promotionnent le pion.

Si le Roi est rentre dans la délimitation c’est gagnant !

2… Rf2 3.Db2+ Rg1 4. Rg4! h1=D 5.Rg3 et les noirs peuvent abandonner, la seule façon de retarder le mat est de sacrifier la Dame.

Fous de couleurs opposées (vs 2 pions liés)

On sait que lors de finale de fous de couleurs opposées, le risque de nulle est important, même pour le camp qui dispose d’un ou plusieurs pions supplémentaires.

Dans la situation suivante, même avec 2 pions liés de plus, la partie est nulle, je vous laisse trouver comment ?

Trait aux blancs

Dans cette situation les noirs peuvent avoir 2 idées, avancer le Roi vers le centre ou jouer directement les pions

Idée 1, centraliser le Roi :

Le Roi se dirige vers d4 1…Rf5 2.Ff8! pour que le pion cesse de défendre le pion e6.

2…f6 3.Fd7! le Roi est contraint de défendre e6 et abandonner l’idée d’aller sur d4.

3…Re5 4.Fc8 Rd6 5.Re4 Les noirs vont devoir avancer leurs pions pour continuer, ce que nus allons voir dans l’idée 2. A noter ici que le Fou joue un rôle important en mettant la pression sur les pions obligeant le Roi à défendre.

Idée 2, avancer les pions :

1…f5 2.Fb3! coup important permettant d’avoir un fou actif contrôlant le centre qui attaque le pion et l’oblige à avancer.

2…e5 3.Fc2! Et aucune progression des noirs est possible

3…Rf6 4.Fd3 Re6 5.Fc2 à noter que la fourchette 4…e4+ne sert à rien puisque 5.Fxe4 fxe4 6.Rxe4 nulle. le Roi, qui rêverait de se rendre sur d4, ne peut pas s’éloigner des pions au risque de perdre f5. Avancer le pion en f4, ne permettra pas d’avancer e4, car tant que le Fou reste sur cette diagonale (b1-h7) et le Roi en f3 le pion est en danger sur cette case.

En résumé : le Fou noir est passif car il ne contrôle qu’une couleur de case et ne peut donc pas protéger les cases blanches. Le Roi blanc doit être devant les pions car il participe activement à la défense. Cette défense est valide que si les 2 pions n’ont pas atteint la 6ème rangée.

Attention néanmoins, pour bien comprendre la subtilité de cette finale observer les 2 diagrammes suivants ;

Diagramme 1

Diagramme 2

Le premier diagramme donne une partie nulle tandis que le second les blancs perdent.

Pourquoi alors que la situation est presque identique ?
Dans le premier diagramme le Roi est condamné à défendre son pion et ne pourra pas atteindre g3 pour permettre f4-f3. L’avancée du pion en e3 nous ramène au diagramme précédent et les blancs ne craignent rien tant que le Fou se balade sur la diagonale h1-a8.

Dans le second digramme le Roi est libre de se déplacer car le Fou n’attaque pas le pion e4. Il va donc se rendre en e3 facilement et permettra l’avancée en f3 qui assurera la victoire.