Interclubs Adultes du 19 Novembre 2017

Le débriefing de ce deuxième week-end d’interclubs , c’est maintenant :

  • L’équipe A ( Nationale 1 ) , en partant pour Cherbourg-Octeville ,  avait pour objectif  de remporter une victoire contre Lisieux,  puis de tenter une performance face à Gonfreville L’Orcher , un des favoris de cette année :
  1. Première ronde le Samedi face à Lisieux. L’équipe , bien consciente de l’importance que représentait ce match , gère bien la pression en gagnant 4-2. Les points sont ramenés par Tangi Migot , Alexandre Bouget , Simon Le Marec et Raphaël Lemasle.
  2. Deuxième ronde le Dimanche face à Gonfreville L’Orcher. Favori  sur un seul échiquier , l’équipe a su une nouvelle fois renverser la tendance ( comme la ronde face à Rueil-Malmaison ) en égalisant face à leurs adversaires avec un score de 3-3 !! Les points sont gagnés par David Najart , Raphaël Lemasle et Bastien Bourgois.

A noter l’excellente performance qu’a réalisée Raphaël en gagnant ces deux parties ce week-end dont une où il était l’outsider.

A l’issue de ces 4 premières rondes , Tangi Migot et ses joueurs réussissent à se classer à la moitié de tableau , soit 6ème sur 12. Félicitations

Week-end du 18 Novembre 2017 : Nad-Titus Petre , David Najart , Mathilde Josse , Bastien Bourgois , Raphaël Lemasle , Simon Le Marec , Tangi Migot et Alexandre Bouget.

  • L’équipe B ( Nationale 3 ) recevait à domicile l’outsider de la saison , le club de Vitré. L’équipe de Vitré est renforcée par rapport au précédant match et la rencontre s’annonçait équilibrée, ce qui fut le cas, notre équipe s’impose avec un faible écart 3-2 !! Les points sont remportés par Cyrille Safa , Jean-Marc Illien et Briac Denizet.

A noter l’excellent début de saison que réalise Cyrille Safa , en ayant gagné ses deux parties contre des adversaires mieux classés.

A l’issue de ces deux premières rondes , l’équipe coachée par Raphaël Lemasle se classe 4ème sur 12. Félicitations

Dimanche 19 Novembre : Daniel Cozic , Iwan Ellien , Cyrille Safa , Briac Denizet , Alain Luco , Thierry Jubin , Yann Coent , Bernard Cloarec et Erwan Jubin

  • L’équipe C ( Départementale ) faisait sa rentrée à domicile , contre Yffiniac C. Favoris , l’équipe gagne 4-1 même si le match était quasi gagnant d’avance car en manque d’effectifs , Yffiniac C  est forfait sur les deux derniers échiquiers.

A l’issue de ces deux premières rondes , l’équipe dirigée par Baptiste Le Neutre se classe 3ème sur 6 , en ayant jouée qu’une ronde par rapport aux autres équipes , qui elles , en ont jouées 2.

 

En conclusion , le bilan de ce week-end est superbe , avec 3.5/4 dont notamment le petit exploit qu’a réalisée l’équipe A. Suite des rencontres le week-end du 2 Décembre :

  • Guingamp – Poitiers-Migne Echecs , Echiquier de l’Erdre – Guingamp
  • Guingamp B – Arradon , à Arradon
  • Saint-Barnabé – Guingamp C

NB : En plus des deux matchs à domicile , le club accueillait la rencontre Quimper 2 – Rennes Paul Bert 2 ; il y avait donc un total de 40 joueurs présents ce dimanche. Merci au club de dessin d’avoir accepté l’emprunt de ses locaux afin d’accueillir la rencontre départementale , merci à la bibliothèque d’avoir prêté des chaises et des tables et un grand merci à notre Bernard Cloarec , qui a géré l’arbitrage tout au long de l’après-midi 🙂

La position de Philidor

François-André Danican Philidor (1726-1795) est un compositeur et un joueur d’échecs, sans doute l’un des meilleur de son époque. Voici une position de finale portant son nom, avec Lucena c’est une des techniques fondamentales des fins de partie.

La position de Philidor est une technique défensive.

Trait aux noirs, nulle, à vous de jouer !

Les thèmes de Lucena et Philidor sont connus, la position de Vancura, composée par Josef Vancura en 1924, est moins conne mais c’est une situation que l’on peut rencontrer sur l’échiquier. La position ressemble beaucoup à celle de Lucena, la différence c’est que nous jouons avec un pion Tour et que les Rois sont très éloignés du pion.

La position des Rois est donc très importante, car ils déterminent l’issue de la partie.

Dans le diagramme ci-dessous les noirs peuvent annuler.

Trait aux noirs, à vous de jouer !

Conseil : pour bien comprendre l’ensemble du problème il est intéressant de le jouer des 2 côtés de l’échiquier.

Dans cette situation les blancs rêveraient d’avoir la Tour derrière leur pion plutôt que devant, et leur Roi à proximité, pour garantir la victoire.

Pur vous aider voyons déjà pourquoi les blancs n’ont pas davantage approché le pion de la case promotion ?

Position nulle

Si on observe bien le Roi n’a aucun endroit ou se cacher, il n’a que 2 options possibles pour essayer d’aider son pion : venir le soutenir ou tenter de chasser la Tour de la colonne « a » pour que la Tour blanche puisse libérer la case a8.

Les noirs quant à eux ont une Tour hyperactive !

Option 1 : Le Roi est arrivé en « b1 » pour chasser la Tour. Entre temps notre Roi à fait des allers retours sur les cases « g7 » et « h7 » seules cases possible pour lui. Une autre case donnerait le gain aux blancs (1…Rh6?? 2.Th8+ Rg7 3.a7=D 1-0). Nous aurions pu bouger la Tour aussi, mais uniquement sur la colonne « a »

Notre Tour est attaquée, mais il suffit de se rendre sur une des cases de la colonne « a » non contrôlé par le Roi. 1…Rb1 2.Ta5 par exemple, le Roi blanc ne pourra pas contrôler plus de 3 cases de la colonne « a ».

Par ce biais le Roi noir pourrait profiter de l’occasion pour remonter jusqu’à son pion, ce qui nous conduit à l’option 2 : le soutien du pion.

On peut laisser le Roi blanc se rapprocher du pion et dès qu’il en est proche on peut asséner une série d’échecs 1.Rb2 Tb1+ 2.Ra6 Ta1+ 3.Rb6 Tb1+… Si le Roi revient en b2 attaqué la Tour, il nous suffit de retourner sur une case libre de la colonne « a ».

Pour résumer, on doit garder la colonne « a » ou empêcher le Roi de protéger son pion.

2 pièges néanmoins à éviter :

Dans cette position, si vous avez le trait rester bien à distance d’échecs du Roi blanc avec votre Tour, si 1…Ta6?? 2.Rb7 et la partie est perdue car la Tour pourra se dégager lors de votre fuite, 2…Ta1 3.Te8 1-0.

Il pourrait vous venir à l’idée de venir en renfort avec votre Roi en restant sur la 7ème rangée..

…Une aubaine pour les blancs qui pourront revisiter le thème de l’enfilade ! 1…Rf7?? 2.Ta8 Txa7 3.Th7+ et la notre Tour est perdue. Si 2…Rg7 3.a8=D.

Pour conclure si le pion « a » est trop avancé il n’y a aucune cachette pour le Roi blanc pour parer les échecs. Laisser le sur la case « a6 » offre plus d’opportunité de gain pour les blancs !

Lorsque le pion reste sur la case « a6 » en attendant le renfort du Roi blanc, Notre stratégie doit changer, garder la colonne « a » ne suffit plus.

Voyons maintenant comment jouer dans la situation suivante :

1.Rf1 Ta5! le coup clé.L’idée est de pouvoir donner une série d’échecs à distance et de couper la ligne de passage du Roi.

2.Re2 Te5+ Cet échec prive la Tour de s’échapper de la case a8.

3.Rd3 Te6! Permet à notre Tour de garder un œil sur le pion.

4. Rc4 Tf6 prépare les échecs latéraux !

5.Rb5 Tf5+, nulle !

Tant que nous pouvons donner des échecs latéraux le Roi ne peut se cacher nulle part.

Attention aux pièges : Si le Roi rebrousse chemin pour parer les échecs, la Tour ne doit plus donner un échec latéral quand le Roi arrive en d4.

La Tour devra rester sur la 6ème rangée pour surveiller le pion, si 1….Tf5+ 2.Re5 et la tour ne peut plus revenir sur la 6ème rangée 2…Tf6?? 3.Tf8+! Rxf8 (3…Rf7 ne change rien, 4.Tf8+!) 4.Rxe5 1-0

Si 1.Ta7+ Le Roi peut aller sur la 8ème rangée, pas 1.Rf6 à cause de 2.Th7!

Pour rappel nous en étions à cette finale Tour et 2 pions liés contre Tour, le gain pourrait sembler évident au premier coup d’œil. Cependant la particularité de la position, pions sur colonnes Tour et Cavalier peut donner du fil à retordre pour mener les pions à bon port. Les pièges de pat sont nombreux.

       Position de départ, trait aux blancs.

A vous de jouer !

Solution et astuces :

Étape 1 : à l’assaut de la 6ème rangée !

il faut un travail d’équipe, comme c’est souvent le cas aux échecs. Le Roi doit soutenir ses pions, qui eux doivent rester liés et servir d’abri au Roi contre les échecs de la Tour. N’envoyer pas un pion seul !

1.Rh3 on avance pour soutenir le pion.

1…Rf6 les Noirs n’ont pas grand chose à faire pour le moment, le Roi va au contact des pions blancs. Dans cette situation le Roi  noir doit rester devant les pions et surtout ne pas s’éloigner si il veut corser la tâche des blancs.

2.g3   2.g4 est possible aussi, mais 2.g3 laisse la case g4 pour se cacher selon les variantes.

2…Tf1 prépare le déclenchement d’une série d’échecs, les noirs auraient pu aussi jouer Ta4 et préparer des échecs latéraux.

3.Rg4! prépare le refoulement du Roi noir sur la 7ème rangée.

3…Tf2 4.Td6+Rg7  meilleure case pour rester devant les pions.

5.Ta6 il est approprié de se placer loin du Roi ce qu’on appelle « la distance d’échecs ».

5…Tb2 6.Rh4 pour pousser le pion « g ».

6…Rf7 7.g4 on garde les pions liés.

7Rg7 8.h6+ 8.Rh7 9.Rh5 9Tb5+ 10.g5 Tc5 11.Ta7+ Rh8 fin de la première étape ! Notre premier pion est sur la 6ème rangée, le Roi est sur la dernière rangée dans son coin et espère le pat, la Tour noire est restée sur c5 pour maintenir le pion « g » cloué.

Étape 2 : le coup clé

Avant de voir le coup à jouer, voici celui à absolument éviter dans cette position 12.h7?? pour enfermer le Roi.

Trait aux noirs, nulle

12…Txg6+ ! et la nulle est inévitable, si 13.Rxg6 pat. Si le Roi joue ne prend pas la Tour elle pourra tenter de se sacrifier à chaque fois (Tour folle !). Exemple : 13.Rh6 Tg6+ 14.Rh5 Th5+… La Tour blanche et le pion prive le Roi noir de tout mouvement.

12.Te7! l’idée fondamentale.

La Tour a ici plusieurs fonctions, elle pourra protéger le Roi qui souhaite se rendre sur la 7ème rangée via g6. Il y aura aussi une menace de mat si g6 est poussé.

12…Tc8 Rg8 une autre alternative pour les noirs 13.Rg6 Tc6+ 14.Rf5 Tc5+ 15.Rf6 Tc6+ 16.Te6 (une des raisons de Te7), 16…Tc8 17.66 Tb8 18.Td6 Ta8 19.Re7 qui ramène à l’idée gagnante de la variante principale1

13.g6 étape complétement bouclée, les pions sont sur la 6ème rangée, notre Tour bien placée pour protéger le Roi et éventuellement mater le Roi adverse si la Tour quitte la 8ème rangée sans faire échecs.

Étape 3 : à l’assaut du Roi !

La Tour noire est débordée elle doit à la fois protéger du mat et rester active pour donner des échecs pour essayer quelque chose, en vain ;

13.TC5+ 14.Rg4 Tc4+ 15.Rf5 Tc8 les échecs supplémentaire serviraient surtout au Roi blanc qui souhaite venir sur f7.

16.Re6 menace de venir en d7 pour échanger les tours avec Te8+.


16…Ta8 17.Td7 avec l’idée Re7 et Td8+pour échanger les tours. Nous éviterons Rf7 car les noirs pourraient tenter de sacrifier la Tour si prise pat. Le Roi doit rebrousser chemin en e6.

17…Te8+ attaquer le pion en g par Tg8 se heurte au déplaisant 18.Th7#.

18.Rf7 Tg8 19.g7+ Rh7 et les noirs n’ont plus grand chose à faire


20.Te7 Ta8 21.Te8 Ta7+ 22.Rf8, 1-0.

Il existe différentes variantes, une fois le Roi adverse sur la première rangée, il faut retenir que notre Tour doit se trouver sur la 7ème rangée à 2 colonnes des pions, nos pions sur la 6ème rangée et amenez le Roi sur la 7ème rangée.

Dernier conseil dans la situation ci-dessous, poussez le pion « g » et non le « h » ni Rf7 sinon c’est pat. 1.g7+ Rh7 (si 1…Rg8 2.Re8 Rh7) 2.Rf7 Rxh6 3.g8=D 1-0.

Tournoi des candidats

 

Le tournoi des candidats a débuté.  le vainqueur de ce tournoi fermé (il faut se qualifier pour y participer), aura la possibilité d’affronter le champion du monde en titre , le norvégien Magnus Carlsen champion depuis 2013. Il y a 8 participants dont Maxime Vachiers-Lagrave meilleur joueur français et 10ème au rang mondial.

Le tournoi se déroule à Iekaterinbourg en Russie du 15 mars au 5 avril 2020.

Vous pouvez suivre le tournoi sur le site officiel :

Tournoi des candidats

Le championnat du monde se déroulera au second semestre de cette année.

 

Le pion est souvent négligé par le débutant,  perdre 1 ou plusieurs pions ne lui  semble pas très important, après tout il en a d’autres ! Cela peut être vrai contre d’autres débutants, mais quand le niveau de jeu commence à s’améliorer, on s’aperçoit que les pions ont une grande importance et qu’il vaut mieux éviter de les donner sans contre-partie.

Pour bien comprendre leur utilité voici un inventaire de ses possibilités :

– La promotion : son arme la plus redoutable, en effet lorsque le pion atteint la dernière rangée il se transforme en une pièce de son choix, d’une valeur initiale de 1 points il peut devenir la pièce la plus puissante de l’échiquier, la Dame d’une valeur de 9 points. Plus les pions sont proches de la dernière rangée, plus ils sont dangereux. Dans le diagramme ci-dessous, la Tour se retrouve seule face à deux pions et est complétement dépassée car la promotion est inévitable.

Les blancs viennent de jouer 1.d7 Rg4 pour essayer de venir aider la Tour. En vain 2.e7 ! on sacrifie un pion pour permettre à l’autre de faire promotion 2…Txd7 3.e7=D. Et les Blancs ont l’avantage, après réussir à mater dans cette situation c’est un autre cours.

– Une forteresse : dès le début de la partie les pions sont placés devant nos pièces, une barrière protectrice. Lorsque l’on roque, le Roi se cache, bien souvent, derrière une rangée de pions. En milieu ou fin de partie les pions peuvent empêcher les pièces adverses de rentrer dans notre camp…. Dans le diagramme ci-dessous les pions paralysent le jeu, difficile pour les pièces de se frayer un chemin !

– Un soutien : un pion peut protéger une pièce placée en avant poste, ce qui signifie qu’il protège une pièce placée dans le camp de l’adversaire. Dans le diagramme ci-dessous le Cavalier est protégé par son pion. Grâce au pion il est difficile de le chasser d’ici.

Une défense : Dans le même contexte le pion peut empêcher une pièce de venir s’installer dans notre camp. Dans le diagramme ci-dessous, le cavalier ne peut pour l’instant pas investir le camp adverse à cause des pions.

Une attaque : des pions liés comme dans l’exemple de la promotion, peuvent devenir une véritable menace. Dans le diagramme ci- dessous les pions blancs et leur Roi dominent la Tour noire et son Roi :

A vous de jouer !  Trait aux blancs :

Placer les pièces sur un échiquier, vous pouvez jouer seul ou avec quelqu’un. Vous pouvez aussi placer la position sur un échiquier électronique ou un logiciel, vous pouvez également mettre la position sur Lichess et jouer la position :

Lichess éditeur de position

Avant de jouer  un coup il est important de bien observerer l’ensemble de l’échiquier, mais que faut-il regarder ?

Il y a au moins 3 choses importantes à voir avant de jouer son coup, et ce du côté blanc et du côté noir :

1- Un Roi peut il être en échec, ou même échec et mat ?

Trouve tous les échecs possibles (blancs et noirs), que jouerais tu avec les blancs ? Avec les noirs ?

Diagramme 1

 

2- Si une ou plusieurs  pièces sont attaquées ?

Les noirs viennent de jouer d6 quelles pièces sont attaquées ? Que jouerais-tu avec les blancs ?

Diagramme 2

 

3- Quel est le dernier coup de mon adversaire, menace t’il quelque chose ?

Les noirs viennent de jouer d6, pourquoi ? Avec les blancs que jouerais-tu ?

Diagramme 3

 

Les blancs viennent de jouer De2, pourquoi ? Fais un petit bilan des choses à observer et propose un coup pour les noirs.

Diagramme 4

 

 

Les solutions :

Diagramme 1 : les blancs peuvent faire échec en h7, mais il n’y a pas mat car le cavalier protège la case et la Dame serait capturée. Les noirs menacent Dxg2#. Les blancs peuvent protéger le mat avec Dd2 qui protège aussi le pion a2. Tb2 ou Tf2 est possible aussi.

Diagramme 2 : Les noirs viennent de jouer d6 et menacent le notre fou en c5. Cependant si tu as bien observé, le cavalier situé en f3 menace de capturer la Dame en h4. La Dame noire et le cavalier noirs menacent aussi 2 pions blancs ; f2 et h2, f2 est seulement protégé par le Roi et h2 par le Roi et le Cavalier.

Diagramme 3 : Les noirs ont joué d6 pour pouvoir mettre le pion en e5 et faire une « fourchette » qui attaquerait le Cavalier et le Fou. Pour éviter la fourchette on peut déplacer le Fou ou le  Cavalier. Les blancs peuvent également jouer e5.

Digramme 4 : La Dame vient de se placer derrière la Tour pour pouvoir jouer ensuite Te7+ et faire une fourchette Roi/Dame. Si tu as bien observé tu peux voir que la Dame blanche attaque aussi le pion h5 et a6, la Tour noire peut faire échec en d1. Pour se défendre Les noirs peuvent jouer Td1+ et les blancs doivent faire attention à leur défense (si par exemple Rh1 les noirs matent avec Dh3) ou Db5 qui évite la fourchette et protège les 2 pions.

 

Semaine au féminin

Afin de sensibiliser le jeu d’échecs auprès du public féminin, notre fédération organise depuis plusieurs année « la semaine au féminin » projet autour de la journée de la femme qui a lieu le 8 mars. Cette semaine au féminin s’organisera donc du 2 au 8 mars 2020.

Dans le cadre de ce projet, notre club propose d’offrir la licence B et l’apprentissage ou cours d’échecs aux féminines non licenciées qui se présenteront au club durant cette semaine.

Pour rappel le club est ouvert à tous les :

mardis de 18h00 à 21h00

vendredis de 17h30 à 20h00

samedis de 14h30 à 17h00

 

Merci d’en parler autour de vous !!

Plus d’infos sur le projet :

Semaine au féminin FFE

XXIVème Open de Guingamp résultats

 

 

 

Le 24ème Open de Guingamp s’est déroulé du 15 a 21 février 2020 à la salle de la Grande Ourse à Saint Agathon.

84 participants cette année, un effectif en constante évolution qui permet de maintenir le tournoi !

69 joueurs dans le tournoi A et 15 dans le B. 6 nationalités représentées Ukraine, Espagne, Angleterre, France, Turquie et Allemagne.

Le tournoi principal est remporté par le Maître International Victor Stephan, joueur inconditionnel qu’on a plaisir a retrouvé tous les ans. Il est seul en tête avec 7,5 points sur 9. Suivi du Grand Maître Jean-Pierre le Roux qui se classe second avec 7 points. La troisième place revient au Grand Maître Oleg Korneev joueur d’origine Russe qui vit désormais en Espagne, il marque 7 points également.

Le tournoi B est remporté par Alexandre Kozhanov avec 7,5 points, suivi de Nils Jegou (7 points) joueur du club de Guingamp 7 points puis de Kewan Grall (6 points) également de l’échiquier guingampais.

 

Félicitations à tous les joueurs !

Tous les résultats sur les liens ci-dessous :

Open A

Open B

Un grand merci à nos bénévoles, notre arbitre et sa femme, nos sponsors et la mairie de Saint Agathon qui met cette belle salle à notre disposition.

 

Tournoi scolaire

 

 

 

Ce mercredi 5 février 2020 s’est déroulé à Lannion le Tournoi scolaire d’échecs.

94 écoliers et 130 collégiens ont participé à l’événement.

Côté effectif, en plus de quelques joueurs du club une dizaine d’élèves d’Albert Camus et 22 élèves de l’école de Grâces ont fait le déplacement.

Nos résultats :

Collectifs :

Le collège Albert Camus de Grâce et l’école publique de Grâces terminent
3ème par équipe de 8 joueurs.

Individuels :

Clervie Besnard termine 1ère collégienne avec 6/7 points (3ème au classement général).
Mathéo Le Jean termine 2ème écolier avec 6/7 points (3ème au classement général)
Chan Ly Lambert se classe seconde écolière avec 5/7 points (6ème au général)                                         Alexandre Guillot se classe 3ème écolier avec 6/7 points (4éme au général)

Tous les résultats sur le site fédéral :

collège

école

La phase académique se déroulera à Lannion le mercredi 25/03/2020.

Bravo à tous nos joueurs !

Un grand merci aux organisateurs et bénévoles.