Fous de couleurs opposées (vs 2 pions liés)

On sait que lors de finale de fous de couleurs opposées, le risque de nulle est important, même pour le camp qui dispose d’un ou plusieurs pions supplémentaires.

Dans la situation suivante, même avec 2 pions liés de plus, la partie est nulle, je vous laisse trouver comment ?

Trait aux blancs

Dans cette situation les noirs peuvent avoir 2 idées, avancer le Roi vers le centre ou jouer directement les pions

Idée 1, centraliser le Roi :

Le Roi se dirige vers d4 1…Rf5 2.Ff8! pour que le pion cesse de défendre le pion e6.

2…f6 3.Fd7! le Roi est contraint de défendre e6 et abandonner l’idée d’aller sur d4.

3…Re5 4.Fc8 Rd6 5.Re4 Les noirs vont devoir avancer leurs pions pour continuer, ce que nus allons voir dans l’idée 2. A noter ici que le Fou joue un rôle important en mettant la pression sur les pions obligeant le Roi à défendre.

Idée 2, avancer les pions :

1…f5 2.Fb3! coup important permettant d’avoir un fou actif contrôlant le centre qui attaque le pion et l’oblige à avancer.

2…e5 3.Fc2! Et aucune progression des noirs est possible

3…Rf6 4.Fd3 Re6 5.Fc2 à noter que la fourchette 4…e4+ne sert à rien puisque 5.Fxe4 fxe4 6.Rxe4 nulle. le Roi, qui rêverait de se rendre sur d4, ne peut pas s’éloigner des pions au risque de perdre f5. Avancer le pion en f4, ne permettra pas d’avancer e4, car tant que le Fou reste sur cette diagonale (b1-h7) et le Roi en f3 le pion est en danger sur cette case.

En résumé : le Fou noir est passif car il ne contrôle qu’une couleur de case et ne peut donc pas protéger les cases blanches. Le Roi blanc doit être devant les pions car il participe activement à la défense. Cette défense est valide que si les 2 pions n’ont pas atteint la 6ème rangée.

Attention néanmoins, pour bien comprendre la subtilité de cette finale observer les 2 diagrammes suivants ;

Diagramme 1

Diagramme 2

Le premier diagramme donne une partie nulle tandis que le second les blancs perdent.

Pourquoi alors que la situation est presque identique ?
Dans le premier diagramme le Roi est condamné à défendre son pion et ne pourra pas atteindre g3 pour permettre f4-f3. L’avancée du pion en e3 nous ramène au diagramme précédent et les blancs ne craignent rien tant que le Fou se balade sur la diagonale h1-a8.

Dans le second digramme le Roi est libre de se déplacer car le Fou n’attaque pas le pion e4. Il va donc se rendre en e3 facilement et permettra l’avancée en f3 qui assurera la victoire.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *