Le pion est souvent négligé par le débutant,  perdre 1 ou plusieurs pions ne lui  semble pas très important, après tout il en a d’autres ! Cela peut être vrai contre d’autres débutants, mais quand le niveau de jeu commence à s’améliorer, on s’aperçoit que les pions ont une grande importance et qu’il vaut mieux éviter de les donner sans contre-partie.

Pour bien comprendre leur utilité voici un inventaire de ses possibilités :

– La promotion : son arme la plus redoutable, en effet lorsque le pion atteint la dernière rangée il se transforme en une pièce de son choix, d’une valeur initiale de 1 points il peut devenir la pièce la plus puissante de l’échiquier, la Dame d’une valeur de 9 points. Plus les pions sont proches de la dernière rangée, plus ils sont dangereux. Dans le diagramme ci-dessous, la Tour se retrouve seule face à deux pions et est complétement dépassée car la promotion est inévitable.

Les blancs viennent de jouer 1.d7 Rg4 pour essayer de venir aider la Tour. En vain 2.e7 ! on sacrifie un pion pour permettre à l’autre de faire promotion 2…Txd7 3.e7=D. Et les Blancs ont l’avantage, après réussir à mater dans cette situation c’est un autre cours.

– Une forteresse : dès le début de la partie les pions sont placés devant nos pièces, une barrière protectrice. Lorsque l’on roque, le Roi se cache, bien souvent, derrière une rangée de pions. En milieu ou fin de partie les pions peuvent empêcher les pièces adverses de rentrer dans notre camp…. Dans le diagramme ci-dessous les pions paralysent le jeu, difficile pour les pièces de se frayer un chemin !

– Un soutien : un pion peut protéger une pièce placée en avant poste, ce qui signifie qu’il protège une pièce placée dans le camp de l’adversaire. Dans le diagramme ci-dessous le Cavalier est protégé par son pion. Grâce au pion il est difficile de le chasser d’ici.

Une défense : Dans le même contexte le pion peut empêcher une pièce de venir s’installer dans notre camp. Dans le diagramme ci-dessous, le cavalier ne peut pour l’instant pas investir le camp adverse à cause des pions.

Une attaque : des pions liés comme dans l’exemple de la promotion, peuvent devenir une véritable menace. Dans le diagramme ci- dessous les pions blancs et leur Roi dominent la Tour noire et son Roi :

A vous de jouer !  Trait aux blancs :

Placer les pièces sur un échiquier, vous pouvez jouer seul ou avec quelqu’un. Vous pouvez aussi placer la position sur un échiquier électronique ou un logiciel, vous pouvez également mettre la position sur Lichess et la jouer :

Lichess éditeur de position

Solution : il faut faire coopérer le Roi et ses pions, on doit d’abord avancer le pion c5 menacé par la Tour puis ramener notre Roi en Renfort sur la case d6.

1.c5 Re8 2.Rd6 Td8+ 3.Rc5 Re7 les noirs tentent de bloquer les pions

4.c7! Tc8 possible aussi 4…Ta8 avec l’idée de faire des échecs latéraux mais 5.Rc6 Ta6+ 7.Rb7 réfute ce plan.

5.Rc6 pour aller attaquer la Tour  et soutenir le pion, les noirs n’ont plus de coup de défense.

6…Rf6 7.Rb7 et la promotion est inévitable la Tour peut se sacrifier contre le pion ou la Dame, mais il nous reste encore 2 pions.

Si par exemple 7…Txc7 8.Rxc7 Re7 8.d6+ Rxe6 9.d7 Rf5 10.d8=D et on se retrouve Dame/Roi contre Roi seul.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *