L’opposition

L’opposition, une finale déjà vue en cours, elle correspond au « niveau 6 » sur la fiche des niveaux. C’est l’une des bases fondamentales du jeu, il est donc important de bien la maitriser.

Au début d’une partie d’échecs, il est fortement conseillé de faire le roque afin de mettre le Roi en sécurité. On cache le Roi pour éviter qu’il ne se fasse capturer facilement.

Cependant au cours de la partie et au fur à mesure que l’échiquier se vide, l’importance du rôle du Roi va croître, en fin de partie sa participation au combat est essentielle.

L’opposition est une technique qui va permettre d’appuyer les pions pour les accompagner à la promotion ou, au contraire, empêcher celle-ci. Dans tous les cas, le rôle du Roi est déterminant !

Il y a 2 techniques d’opposition, directe et indirecte.

L’opposition directe :

Quand les Rois sont séparés d’une seule case, c’est de l’opposition directe. Prendre l’opposition c’est empêcher l’autre Roi de passer. Si par exemple le Roi blanc souhaite se rendre sur la 8ème rangée, si c’est à lui de jouer il n’y parviendra pas, car le Roi Noir va se mettre en face de lui 1.Rf3 Rf5 2. Rg3 Rg5… Dans cette situation le premier qui joue perd l’opposition.



L’opposition indirecte :

On parle d’opposition indirecte lorsque les Rois sont séparés de plusieurs cases.

Lors de l’opposition directe, les Rois ne sont séparés que d’une case et c’est celui qui doit jouer qui perd l’opposition. Le chiffre 1 est impair (il ne peut pas être divisé équitablement par 2), dans le cas d’une séparation d’un chiffre impair de case (1,3,5,7…) celui qui joue perd l’opposition.

En conséquence, lorsqu’il y a un nombre pair de case (2,4,6…), celui qui joue prend l’opposition.

Dans le diagramme ci-dessus, 6 cases séparent les Rois, à noter qu’ils sont sur la même colonne, une autre règle s’applique (nous verrons ceci dans un autre cours) lorsque les Rois ne sont pas sur la même colonne, rangée ou diagonale.

6 est un chiffre pair, donc celui qui joue prend l’opposition en progressant sur la même colonne. Par exemple 1.Rd2, les blancs prennent l’opposition.

Si on continue on se retrouve en opposition directe, 1…Rd7 2.Rd3 Rd6 3.Rd4 et le Roi noir n’aura pas d’autres choix que de s’écarter. Laissant l’autre Roi se diriger vers son camp.


Maintenant un cas concret :

Dans cette situation, c’est gagnant pour les blancs au trait, si c’est aux noirs de jouer ils peuvent annulés. L’opposition est la clé du problème, à vous de jouer !

Solutions :

Les blancs jouent :

Dans cette situation il ne faut surtout pas avancer le pion, ici c’est le Roi qui doit d’abord progresser et gagner du terrain pour ensuite avancer le pion.

L’opposition permettra au Roi blancs de progresser vers le camp noirs et de gagner des cases, premier objectif du Roi blanc la case d4 !

La suite en vidéo

Les noirs jouent :

Ici il s’agit d’obtenir une partie nulle, le Roi noir vise la case d5, mais attention il devra s’en rapprocher et y arriver au moment ou le Roi blanc se place sur la case d3 pour prendre l’opposition.

Par exemple 1…Rd7 2.Rc2 Rd6 3.Rd3 Rd5 et l’opposition est prise.

Mais attention, les blancs peuvent ruser en perdant un temps et arriver sur la case d3 après que nous soyons arrivés en d5 afin de prendre l’opposition

1…Rd7 2.Rc2 Rd6 3.Rc3! Le roi Blancs cherche à arriver le dernier sur la colonne « d », si il y parvient il prendra l’opposition et permettra le gaine de la partie.

3.Rc5 ! Nous perdons un temps à notre tour et nous prenons l’opposition sur la colonne « c ».

4.Rd3 Rd5 et la position revient sur celle souhaitée.

Après 5.Re3 Re5 6.d4+Rd6 7.Rd3 Rd5 la suite de la position en vidéo

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *