Pour rappel nous en étions à cette finale Tour et 2 pions liés contre Tour, le gain pourrait sembler évident au premier coup d’œil. Cependant la particularité de la position, pions sur colonnes Tour et Cavalier peut donner du fil à retordre pour mener les pions à bon port. Les pièges de pat sont nombreux.

       Position de départ, trait aux blancs.

A vous de jouer !

Solution et astuces :

Étape 1 : à l’assaut de la 6ème rangée !

il faut un travail d’équipe, comme c’est souvent le cas aux échecs. Le Roi doit soutenir ses pions, qui eux doivent rester liés et servir d’abri au Roi contre les échecs de la Tour. N’envoyer pas un pion seul !

1.Rh3 on avance pour soutenir le pion.

1…Rf6 les Noirs n’ont pas grand chose à faire pour le moment, le Roi va au contact des pions blancs. Dans cette situation le Roi  noir doit rester devant les pions et surtout ne pas s’éloigner si il veut corser la tâche des blancs.

2.g3   2.g4 est possible aussi, mais 2.g3 laisse la case g4 pour se cacher selon les variantes.

2…Tf1 prépare le déclenchement d’une série d’échecs, les noirs auraient pu aussi jouer Ta4 et préparer des échecs latéraux.

3.Rg4! prépare le refoulement du Roi noir sur la 7ème rangée.

3…Tf2 4.Td6+Rg7  meilleure case pour rester devant les pions.

5.Ta6 il est approprié de se placer loin du Roi ce qu’on appelle « la distance d’échecs ».

5…Tb2 6.Rh4 pour pousser le pion « g ».

6…Rf7 7.g4 on garde les pions liés.

7Rg7 8.h6+ 8.Rh7 9.Rh5 9Tb5+ 10.g5 Tc5 11.Ta7+ Rh8 fin de la première étape ! Notre premier pion est sur la 6ème rangée, le Roi est sur la dernière rangée dans son coin et espère le pat, la Tour noire est restée sur c5 pour maintenir le pion « g » cloué.

Étape 2 : le coup clé

Avant de voir le coup à jouer, voici celui à absolument éviter dans cette position 12.h7?? pour enfermer le Roi.

Trait aux noirs, nulle

12…Txg6+ ! et la nulle est inévitable, si 13.Rxg6 pat. Si le Roi joue ne prend pas la Tour elle pourra tenter de se sacrifier à chaque fois (Tour folle !). Exemple : 13.Rh6 Tg6+ 14.Rh5 Th5+… La Tour blanche et le pion prive le Roi noir de tout mouvement.

12.Te7! l’idée fondamentale.

La Tour a ici plusieurs fonctions, elle pourra protéger le Roi qui souhaite se rendre sur la 7ème rangée via g6. Il y aura aussi une menace de mat si g6 est poussé.

12…Tc8 Rg8 une autre alternative pour les noirs 13.Rg6 Tc6+ 14.Rf5 Tc5+ 15.Rf6 Tc6+ 16.Te6 (une des raisons de Te7), 16…Tc8 17.66 Tb8 18.Td6 Ta8 19.Re7 qui ramène à l’idée gagnante de la variante principale1

13.g6 étape complétement bouclée, les pions sont sur la 6ème rangée, notre Tour bien placée pour protéger le Roi et éventuellement mater le Roi adverse si la Tour quitte la 8ème rangée sans faire échecs.

Étape 3 : à l’assaut du Roi !

La Tour noire est débordée elle doit à la fois protéger du mat et rester active pour donner des échecs pour essayer quelque chose, en vain ;

13.TC5+ 14.Rg4 Tc4+ 15.Rf5 Tc8 les échecs supplémentaire serviraient surtout au Roi blanc qui souhaite venir sur f7.

16.Re6 menace de venir en d7 pour échanger les tours avec Te8+.


16…Ta8 17.Td7 avec l’idée Re7 et Td8+pour échanger les tours. Nous éviterons Rf7 car les noirs pourraient tenter de sacrifier la Tour si prise pat. Le Roi doit rebrousser chemin en e6.

17…Te8+ attaquer le pion en g par Tg8 se heurte au déplaisant 18.Th7#.

18.Rf7 Tg8 19.g7+ Rh7 et les noirs n’ont plus grand chose à faire


20.Te7 Ta8 21.Te8 Ta7+ 22.Rf8, 1-0.

Il existe différentes variantes, une fois le Roi adverse sur la première rangée, il faut retenir que notre Tour doit se trouver sur la 7ème rangée à 2 colonnes des pions, nos pions sur la 6ème rangée et amenez le Roi sur la 7ème rangée.

Dernier conseil dans la situation ci-dessous, poussez le pion « g » et non le « h » ni Rf7 sinon c’est pat. 1.g7+ Rh7 (si 1…Rg8 2.Re8 Rh7) 2.Rf7 Rxh6 3.g8=D 1-0.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *